Que faire lors d’un voyage en Mongolie centrale ?

par

La Mongolie centrale est un mélange harmonieux d’histoire et de nature, offrant une atmosphère imprégnée des histoires des temps anciens et des subtilités de ses confins. La région est agrémentée de nombreux sites remarquables, présentant chacun une perspective distincte sur l’héritage culturel et le récit contemporain de la Mongolie. Dans cet article, vous découvrirez les sites incontournables de la région de Mongolie centrale dignes d’être découverts lors de votre séjour dans le pays.

La falaise d’Uurtiin Tokhoi

L’histoire fascinante de la falaise d’Uurtiin Tokhoi, autrefois surnommée « la falaise des cadavres », s’est transformée en un point de repère attrayant pour les amateurs de photographie et les touristes. Située sur la route des chutes d’eau de la vallée de l’Orkhon, la falaise est une pause bienvenue pendant le long trajet en voiture nécessaire pour rejoindre la destination. Le trajet supplémentaire de 2 heures entre la falaise et la chute d’eau de la vallée d’Orkhon offre des récompenses scéniques.

Le monastère de Tövhön

Fondé en 1653, le monastère de Tövhön fait partie des édifices historiques mongols consacrés à la spiritualité. Le monastère a été construit à l’origine pour Öndör Gegeen Zanabazar, une figure célèbre vénérée comme le premier chef spirituel du bouddhisme du pays. Le voyage jusqu’au monastère est une aventure en soi, nécessitant une ascension de 5 km pour atteindre son emplacement situé sur le flanc d’une falaise. Au sommet, les visiteurs bénéficient non seulement d’une rencontre avec l’histoire, mais aussi de vues panoramiques sur la grandeur du paysage mongol.

Le lac Ugii

Pour les passionnés d’ornithologie, le lac Ugii représente un sanctuaire de biodiversité. Abritant un nombre d’espèces aviaires (plus de 120), le lac est une plaque tournante pour les oiseaux menacés et les oiseaux migrateurs. Les visiteurs peuvent apercevoir le pélican frisé ou entendre les ailes de l’oie cygnoïde. La présence d’espèces telles que l’aigle pêcheur de Palla, la sarcelle du Baïkal et le faucon crécerellette offre un bref résumé du vaste éventail d’oiseaux présents dans la région. Le lac sert également de point de passage pour des espèces rares comme la grue de Sibérie, le goéland leucophée et la grande outarde au cours de leurs déplacements saisonniers.

Le monastère de Buyandelgeruulekh

La Mongolie centrale accueille le monastère de Buyandelgeruulekh, relativement peu connu, construit au milieu de la région montagneuse. Les visiteurs peuvent suivre l’ascension des marches du monastère, qui culmine avec l’opportunité d’honorer l’atmosphère spirituelle du temple. Au-delà de l’enceinte sacrée, les aventuriers peuvent se lancer dans une escalade des formations naturelles environnantes et parvenir à un oovo caché, un modeste sanctuaire construit en pierre. Ici, le panorama sur Tsetserleg se déploie, offrant un moment de réflexion renforcé par l’étendue de la vue.

La grotte du chien jaune

Hors des sentiers battus, entre le lac Terkhiin Tsagaan et le volcan du Mont Khorgo, une petite borne dirige les curieux vers la « grotte du chien jaune ». Dans cette grotte, les visiteurs peuvent explorer un mystère souterrain, une grotte abritant une chute d’eau. Les visiteurs qui explorent cette enclave cachée bénéficient d’un panorama naturel unique. Il s’agit d’une attraction qui ouvre la voie à une rencontre sans précédent avec les merveilles souterraines du pays.

Le lac de Khuisiin Naiman

Connu sous le nom de « huit lacs », le lac Khuisiin Naiman doit son nom à l’octuor de plans d’eau particuliers : Shireet, Khaliut, Khaya, Khuis, Mukhar et Bayan-Uul. La connexion entre les lacs est assurée par un réseau de canaux souterrains. Autour des eaux tranquilles se profilent les vestiges d’anciens volcans, qui forment un paysage accidenté. En raison de la nature isolée du lac et de la difficulté du terrain, les visiteurs embarquent souvent pour des promenades à cheval, en raison de l’impossibilité pour les véhicules d’emprunter le chemin menant au site isolé.

La montagne Khorgo

La Mongolie abrite l’impressionnante montagne Khorgo, dotée d’un cratère volcanique unique au monde. Il s’agit d’une destination très prisée des amateurs de nature et des visiteurs occasionnels. La région environnante est idéale pour des activités telles que la randonnée et les repas en plein air, notamment grâce à sa proximité avec le lac Terkhiin Tsagaan, qui permet aux visiteurs d’apprécier simultanément deux attractions naturelles. L’ascension au bord du cratère est facilitée par un sentier balisé avec des panneaux et des escaliers.

Le lac de Terkhiin Tsagaan

D’une longueur de 15 kilomètres et d’une largeur de 11 kilomètres, le lac Terkhiin Tsagaan déploie une vaste étendue de calme. La taille importante du lac explique le succès de la recherche d’un emplacement idéal pour un camping le long de ses rives. En tant qu’élément clé du parc national de Khorgo Terkhiin Tsagaan, l’accès au lac est une véritable aventure et mérite vraiment une visite lorsque vous voyagez en Mongolie. Les paysages volcaniques de l’Islande, avec un assortiment de terrains rocheux formés par d’anciennes coulées de lave, peuvent être comparés au voyage en Islande. En effet, cette route fait partie des plus singulières du pays et offre une aventure saisissante à travers la géologie de la Mongolie.

Le monastère d’Erdene Zuu

Perché au sommet de Kharakhorum, jonction vitale de la Route de la soie, le monastère d’Erdene Zuu s’élève littéralement des ruines, ses pierres de fondation ayant été taillées dans les vestiges de la ville autrefois florissante. Plus ancien monastère bouddhiste de Mongolie encore en activité, Erdene Zuu constitue une merveille architecturale qui a résisté à l’épreuve du temps. À son apogée, le monastère était un complexe colossal abritant une communauté d’un millier de moines. Aujourd’hui, le monastère ne compte plus que 3 temples, mais il conserve un nombre important de pièces sacrées. Les statues, les thangkas et les masques traditionnels tsam retracent l’histoire du monastère.

Articles Similaires