Devenir un investisseur immobilier à succès ça s’apprend.

Par: Club d'investisseurs Immobiliers du Québec

Devenir un investisseur immobilier à succès ça s’apprend.

Dans l’achat d’une résidence, beaucoup de gens sont financés au-delà de leur capacité financière. Une des erreurs courantes est de ne pas prendre en compte les dépenses d’entretien ou de réparations nécessaires dans les édifices à logements.

À la fin de l’année, les propriétaires s’aperçoivent que les revenus ne sont pas suffisants et qu’il manque deux ou trois mille dollars pour couvrir les frais. Le parc immobilier à Montréal est vieux et il faut prévoir investir au moins 40 $ par mois par appartement.

Il est toujours plus facile de prévenir que de guérir. Il est donc préférable de savoir identifier les immeubles qu’il ne faut pas acheter ou dont il faut se départir rapidement.

Il existe des signes assez évidents qui doivent susciter des questions chez les acheteurs éventuels comme par exemple les fissures dans les fondations ou dans les murs, la décoloration de la toiture, le lézardage de la brique. Des situations qui doivent aussi être jugées anormales sont des cernes d’humidité au plafond, des moisissures près des fenêtres ou sur les murs.

Un petit truc
Lors d’une visite, faire fonctionner tous les robinets d’eau froide en même temps que la chasse d’eau des toilettes des salles de bain permet d’évaluer la pression dans les tuyaux. Si elle chute, c’est le signe que la plomberie nécessitera éventuellement un investissement. Le prix de la propriété pourra s’en trouver négocié à la baisse.

Garder la tête froide
L’émotion peut jouer un rôle important dans la décision d’acheter une résidence ou non, spécialement si c’est pour y vivre avec sa famille. Par contre, il faut garder en tête que c’est au moment de l’achat d’un immeuble que l’on fait de l’argent et non pas lors de sa vente. En tant qu’investisseur, il faut garder le processus émotif le plus loin possible. Pas question de tomber en amour avec un édifice puisque la décision de le vendre peut devoir se présenter plus rapidement que prévu.

Pour maximiser son profit, l’investisseur doit déterminer la valeur de la propriété qu’il convoite en comparant l’immeuble avec les autres sur le marché, en analysant son coût de remplacement et en évaluant son revenu net.

À l’achat d’une propriété le nouvel acquéreur doit s’attendre à défrayer plusieurs coûts tels les soldes hypothécaires, les liens ou jugements, les intérêts, les dépenses de reprises, le certificat de localisation, les tests environnementaux s’il s’agit des gros immeubles et plusieurs frais comme les frais légaux, d’évaluation, d’inspection, de notaire et de mutation. À la vente d’un immeuble, le propriétaire doit par ailleurs s’attendre qu’environ 10 % du montant de la vente servira à couvrir les dépenses relatives à la transaction.

Le Club d'investisseurs immobiliers du Québec est un organisme à but non lucratif dont la mission est de permettre aux investisseurs immobiliers, tant débutants qu'avancés, d'avoir accès à des ressources les aidant à cheminer vers leurs objectifs.

Visitez le www.cafeimmobilier.com
Forums, vidéos éducatifs, modèles types pour la gestion immobilière, petites annonces, outils financiers, magazines, etc.

Source : Contenu Gratuit / Immobilier





Nbre Lectures : 12038     Nbre Mots Appx. : 433     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
Bien vendre avec ORPI Par : Jean Claude Portier
Comment bien vendre,vite et au prix votre bien immobilier?

Bien comprendre l'opportunité des reprises de finance Par : Tony Landlord
Reprise de finance, un terme sans doute encore méconnu pour beaucoup de gens, mais qui commence actuellement à faire de plus en plus parler d’elle ici au Québec. Pourquoi ? Parce que désormais, tous ceux qui désirent acheter une propriété à prix discount peuvent le faire avec l'offre de reprise de finance.

Frontaliers : pensez aux Chasseurs immobiliers Côté Acheteur ! Par : Thomas Lem
Depuis 10 ans, Côté Acheteur propose aux acheteurs de leur dénicher des biens immobiliers sur l’ensemble de la France. Le service de chasseur immobilier est notamment disponible sur Annecy et la Haute-Savoie, en général. Forte d’une expérience acquise sur la région, Laurence Secrétant, chasseur d’immobilier à Annecy, propose ses services aux habitants et à ceux qui souhaiteraient venir habiter Annecy ou sa région. Bénéficiant d’une situation particulière sur le bassin Genevois et le Chablais, Côté Acheteur Haute-Savoie chasse aussi les appartements et les villas pour les travailleurs frontaliers Franco-suisses.

Marché saturé : le chasseur immobilier offre plus de réactivité Par : Thomas Lem
Le marché immobilier devient saturé dans les grandes métropoles françaises, Paris en tête. La demande explose quand l’offre se réduit. Comment faire alors pour trouver plus facilement l’appartement ou la maison de ses rêves ?