Sept «trucs» pour investir et gagner en Bourse.

Par: Guy Poursin

Investir et gagner en Bourse n'est pas si compliqué qu'on le croit généralement. Le plus souvent, il suffit de connaître quelques «trucs». Les principaux vous sont exposés ci-dessous.

Investir et gagner en Bourse n'est pas si compliqué qu'on le croit généralement.
Le plus souvent, il suffit de connaître quelques «trucs». Les principaux vous sont exposés ci-dessous.

Truc n° 1 - déterminez pourquoi vous voulez investir en Bourse.
Vos raisons peuvent être à la fois très nombreuses et fort différentes les unes des autres : vous pouvez souhaiter augmenter votre capital retraite, réaliser une acquisition quelconque (bien immobilier ou autre), payer les études supérieures de vos enfants, etc. Quoi qu'il en soit, vous investissez en Bourse pour faire fructifier votre investissement de départ, c'est-à-dire gagner de l'argent.

Truc n° 2 - déterminez la somme que vous voulez investir en Bourse.
C'est la suite logique de ce que vous venez de voir.
Pour gagner de l'argent en Bourse, il faut obligatoirement que vous ayez de l'argent à investir.
Ce simple fait a des conséquences tout aussi logiques.
En effet :
• vous ne devez JAMAIS investir l'argent dont vous pouvez avoir besoin pour régler votre loyer, votre nourriture, vos frais dentaires, vos vacances, vos emprunts, la construction de votre maison ou l'acquisition d'une nouvelle voiture, etc. ;
• en conséquence, vous ne devez investir QUE l'argent dont vous n'avez pas besoin ce que vous appelez couramment vos économies, par exemple, cet argent qui «dort» dans un coin, ce que vous avez sur un Livret A et qui reste à fructifier à un taux variable mais de toute manière très faible, etc.). Autrement dit et ceci est TRES TRES important, vous ne devez nvestir en Bourse que de l'argent que vous pouvez, à la limite, vous permettre de perdre sans que cela mette en péril l'équilibre des finances de votre ménage. Ce point CRUCIAL étant éclairci, reste maintenant à savoir comment vous allez investir en Bourse.

Truc n° 3 - déterminez comment vous voulez investir en Bourse.
Savoir comment vous voulez investir en Bourse signifie répondre à la fois savoir quel type d'investisseur vous êtes et sur quel laps de temps vous voulez investir.
Autrement dit, vous devez déterminer si vous êtes du type «spéculateur voulant faire un gros coup rapidement» ou du type «investisseur patient qui sait attendre plusieurs années pour tirer un profit des bénéfices de ses actions.
Il faut que vous déterminiez quel est ce qu'on appelle votre «horizon d'investissement». Concrètement, cela signifie que vous devez savoir si, au fond de vous-même, viscéralement, «dans vos tripes», si • vous êtes ce que l'on appelle généralement un investisseur «à très court terme» ou encore un «spéculateur», que l'on désigne courammant par le terme de «day-trader» ou de «swing-trader», c'està- dire une personne qui investit pour quelques heures ou quelques jours et qui se retire du marché une fois son objectif atteint (ou parfois raté) ou si • vous êtes un investisseur dit «à court terme» ou «à moyen terme», c'est-à-dire si vous préférez investir pour une semaine ou deux, voire un mois et vous retirer du marché dès que vous aurez obtenu ce que vous en recherchiez ou encore si
• vous êtes un investisseur dit «à long terme», c'est-à-dire une personne qui achète une ou plusieurs actions et les conserve très longtemps, plusieurs années, parfois plusieurs dizaines d'années, profitant au passage de tous les avantages proposés par ces actions, en particulier le fameux «dividende», qui est en réalité une participation aux bénéfices de la société.

Truc n° 4 - formez-vous et informez-vous.
Avant de «vous lancer», autrement dit d'investir vous devez passer par plusieurs opérations qui sont indispensables.
Elles s'appellent d'abord et en priorité formation et information, choix d'un capital à investir et d'un broker et enfin investissement «en réal» sur le marché.
Vous devez d'abord vous former. Investir en Bourse ne s'improvise pas. La Bourse n'est pas un casino ni un jeu comme le Loto ! Il existe des règles précises que vous devez connaître. Vous devez mettre toutes les chances de votre côté. Vous apprendrez ainsi à maîtriser des outils que vous connaissez mal ou plus ou moins bien, comme l'analyse graphique ou certains produits spéciaux d'investissement comme les warrants, par exemple. Vous devez aussi impérativement bien connaître et maîtriser les ordres du marché.
Vous devez ensuite vous informer. L'information est en quelque sorte le «nerf de la guerre» de la Bourse. Il est capital de savoir quelles sont les opérations qui se préparent (OPA, rachat d'actions par la société qui les émet, etc.). Ne négligez rien pour vous informer. Pour cela, Internet est une source d'informations d'autant plus irremplaçables qu'elles vous sont difffusées pratiquement en temps réel (dans la plupart des cas avec 15 mn de retard), voire carrément en temps réel par l'intermédiaire de votre broker-on-line.

Truc n° 5 – choisissez un capital à investir et un intermédiaire.
Vous devez également choisir un capital à investir. Dans ce cas, évidemment, nul ne peut choisir pour vous. Il se peut très bien que vous ayez seulement 1.500 euros d'économies à consacrer à la Bourse ou plus de 150.000 euros. Dans un cas comme dans l'autre, n'oubliez pas que cette somme doit représenter pour vous de l'argent dont vous n'avez pas besoin. Vous devez aussi choisir un broker, ou si vous préférez un courtier en Bourse. Un broker, c'est un intermédiaire qui gère votre portefeuille de bourse. C'est par lui que vous devez passer pour acheter et vendre des actions, toucher vos dividendes, etc. Un simple particulier n'a en effet pas le droit de travailler directement sur la Bourse. Que ce soit une banque (ce qui est à déconseiller, en raison de son manque de réactivité et de ses frais élevés), une société de Bourse ou un broker on line (le plus recommandé en raison de sa rapidité de réaction à vos ordres et de ses prix qui ont énormément baissé), votre broker dispose de services dont vous devez faire le tour : services de formation et de conseils, montant des frais, outils divers (par exemple salle de marché sur le Net, analyse technique en temps réel, pricer de warrants, alertes, etc.), possibilité de passer ses ordres sur le Net, par téléphone, par fax, etc.

Truc n° 6 - «lancez-vous» et investissez en Bourse.
Vous devez enfin, une fois tout ceci déterminé, vous «jeter à l'eau», en quelque sorte. Une préoccupation doit toujours vous guider, celle de la préservation de votre capital. Autrement dit, il faut que vous ayez toujours présent à l'esprit l'idée de placer ce qu'on appelle des «stops», c'est-à-dire des valeurs auxquelles, dès qu'elles sont atteintes par le support sur lequel vous avez investi, vous devez obligatoirement sortir du marché, à la baisse surtout. Autrement dit, il faut que, AVANT même d'avoir investi un sou, vous déterminiez la perte maximale que vous vous autorisez. Comprenez bien l'importance de ces stops et de l'art de les poser. Souvent, 5 % du prix d'achat paraît être une bonne limite

Truc n° 7 - progressez le plus régulièrement possible.
Cette affirmation passe par un certain nombre de pratiques. J'en ai recensé douze.

La première, c'est que vous ne devez jamais fonctionner sur un mode émotionnel. Oubliez vos émotions, réagissez comme les professionnels. Avant d'engager un trade, assurez-vous toujours que vous avez bien vérifié tout ce qui devait être vérifié. Soyez patient et, dans le doute, abstenez-vous.

La seconde, c'est que vous devez rester toujours très discipliné, en particulier si vous faites du day trading. Vous devez toujours toujours respecter vos stops. Ne croyez jamais que le marché va changer pour vous faire plaisir, à vous !

La troisième, c'est que vous ne devez jamais perdre la foi en ce que vous faites, même si vous perdez au départ (ou au contraire, vous ne devez pas vous laisser emporter par un enthousisame trop grand si vous gagnez très vite).

La quatrième, c'est que vous devez toujours investir sur des actions liquides dans un marché actif. Préférez une action du CAC 40, très « liquide », ce qui signifie qu'il y a beaucoup de mouvements d'achat et de vente dessus à une action d'un marché secondaire, sur laquelle vous seriez «collé», c'est-à-dire dont vous ne pourriez jamais vous séparer.

La cinquième, c'est que vous ne devez jamais investir dès l'ouverture, si possible (sauf si vous passez vos ordres avant de partir au travail). Il vaut mieux attendre au moins trente minutes (au début, ce sont les ordres des «zinzins», c'est-à-dire des investisseurs institutionnels, banques, sociétés d'assurances, fonds de pension et autres qui passent depuis près d'une heure avant l'ouverture du marché au grand public)

La sixième, c'est que vous ne devez en aucun cas vous faire du souci parce que vous avez «raté une occasion» sur le marché : il y a toujours de «bonnes occasions» sur le marché.

La septième, c'est que vous ne devez jamais vouloir gagner trop parce que vous risquez de perdre non seulement ce que vous avez déjà gagné, mais en plus davantage.

La huisième, c'est que vous ne devez jamais tenter le fameux «acheter au plus bas, revendre au plus haut». A titre personnel, je connais, parmi tous les gens que l'on appelle familièrement des « boursicoteurs », UNE seule personne qui a réussi ceci... et sans le faire exprès, de son propre aveu ! Elle a aujourd'hui plus de quatre-vingts ans et elle investit à la Bourse depuis l'âge de vingt ans.

La neuvième, c'est que ous ne devez JAMAIS investir si vous savez qu'un événement prévu (vacances, voyage, travail supplémentaire, etc.) vous empêchera d'aller sur la Bourse. Dans ce cas, n'hésitez pas à solder (c'est-à-dire à revendre) toutes vos positions et redevenez complètement «liquide» (vous n'aurez plus que de l'argent chez votre broker, plus d'actions ou de warrants, etc.).

La dixième, c'est que vous devez être très prudent avec les possibilités du SRD tant que vous n'avez pas compris comment vous en servir à la perfection : votre gain est multiplié, mais votre perte l'est aussi !

La onzième, c'est que vous devez cherchez constamment à vous améliorer.

La douzième, enfin, c'est que, après chaque opération, vous devez faire un bilan qui sera très instructif pour vous. Vous devez répondre aux questions : pourquoi suis-je entré sur cette action ? pourquoi en suis-je sorti ? qu'est-ce qui est positif dans cette opération ? qu'est-ce que je peux améliorer dans cette stratégie ? ai-je fait preuve de discipline ? pourquoi ai-je gagné (ou perdu) ? qu'est-ce que j'ai appris dans cette opération et comment puis-je l'utiliser dans l'avenir ?

Et vous verrez que vous apprendrez très vite, en procédant de cette manière, à gagner en Bourse

---

Guy Poursin (http://www.succes-bourse.com) vous propose le Système Succès Bourse.

Composé de cinq ebooks en trois parties (1 - Les préalables nécessaires, 2 - L’analyse graphique et 3 - Les warrants), le Système Succès Bourse est réellement une méthode pour gagner en Bourse, que le marché monte ou descende.



Source : Contenu Gratuit / Bourse





Nbre Lectures : 13116     Nbre Mots Appx. : 1755     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
Pour Gagner 61% en 1 jour de Bourse. Par : Pedro Calvete
Comment Gagner facilement 61% en 1 jour de Bourse ou de Forex sans rien y connaître.

Comment gagner en Bourse Par : Guy Poursin
La Bourse n'est intéressante, forcément, que si on y gagne de l'argent. Il y a fort longtemps, une cinquantaine d'années, il suffisait d'acheter par exemple, des actions d’Air Liquide et de la Société des Bains de Mer, au hasard et de s'endormir dessus pour avoir des dividendes et une jolie plus-value en les revendant au bout de trente ans, voire plus. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

Les secrets de la Bourse Par : Patrick Grobéty
Avant de placer son capital en Bourse, tout bon investisseur se doit d'étudier le marché. La première question est de savoir si c'est bien le moment d'investir de nouveaux capitaux dans des actions. S'il s'avère que c'est le moment, quel va être le secteur du marché le plus approprié.

Bourse en ligne : comment choisir son courtier. Par : Michael Revault
Quelques conseils pour débuter en bourse.