Faut-il ou non investir sur l'or ?

Par: Guy Poursin

En ces temps de crise - crise des «subprime» aux Etats-Unis, crise du rapport EUR/USD, crise de confiance dans les actions - plus que jamais, de plus en plus nombreux sont les investisseurs qui se tournent vers l'or. Ont-ils tort ? Ont-ils raison ? Ce petit article fait le point à ce sujet.

Ce petit article m'a été inspiré par un ami.

Il m'a posé la question de savoir si, selon moi, il était judicieux d'investir sur l'or.

Je lui ai répondu que oui avant de lui préciser un certain nombre de choses que je viens vous confier.

L'or n'est pas considéré comme un investissement, mais très souvent comme l'ultime recours dans les périodes de crise. Et nous en vivons une !

L'or ne souffre pas des défauts des autres investissements, obligations, actions et immobilier.

Contrairement aux obligations, il ne rapporte pas d'intérêts, mais il ne représente la dette de personne, fut-elle d'un Etat et cotée AAA !

Contrairement aux actions, il ne représente pas une société, n'a pas de personnel à payer, n'a pas de conseil d'administration, ne fabrique rien et ne fournit aucun service.

Contraire à l'immobilier, il ne se loue pas, il ne nécessite aucun entretien, il n'est pas soumis à une taxe d'habitation ou autre.

Ces trois faits expliquent que, lorsque les obligations, les actions et/ou l'immobilier «brillent de tous leurs feux», l'or est délaissé car il ne rapporte rien.

Pourquoi ?

Il faut reprendre un peu l'histoire pour le comprendre.

Depuis les accord de Breton Woods de juillet 1944, l'or a quitté son statut de référence des devises internationales au profit du dollar américain (USD).

Il est considéré aujourd'hui comme une simple «matières première» au même titre que le blé, le pétrole, les métaux, les animaux d'élevage, les jus de fruits, etc.

Toutes les matières premières sont utilisées, par définition, pour fabriquer d'autres choses : avec le pétrole (qui se raréfie), divers carburants, avec les animaux et les végétaux, de la nourriture pour les être humains, etc.

Mais avec l'or ? On est évidemment tenté de répondre «des bijoux», mais l'or n'est pas que cela !

D'abord et surtout parce que l'or est indestructible.

Le blé utilisé pour faire le pain disparaît à l'instant même de sa transformation en aliment ; les récoltes peuvent être bonnes ou mauvaises, selon les variations climatiques et conduire à une pénurie ou à un excédent. Le pétrole - on s'en rend compte tous les jours - existe en quantité finie qui s'amoindrit en tant que ressource naturelle et qui finit par disparaître (la pollution atmosphérique est aussi due à cela).

L'or, lui, ne disparaît jamais. Il peut être fondu pour faire des lingots, transformé en bijoux, en feuilles spécifiques pour l'impression des couvertures de certains livres de luxe, il ne peut pas disparaître.

C'est cette caractéristique de pérennité qui fait que les investisseurs, depuis la nuit des temps, ont fait confiance à l'or au cours de toutes les mauvaises périodes.

Et nous en vivons une en ce moment !

La conséquence tient en quelques chiffres :
- en janvier 2005, l'or était à moins de 450 $ l'once (soit 28,279 g) ;
- en janvier 2006, il était à environ 550 $ l'once ;
- en janvier 2007, à pratiquement 630 $ l'once ;
- et aujourd'hui il est constamment au-dessus de la barre des 800 $ l'once.

Personnellement, étant donné ce qu'on nous annonce (faillite de nombreuses banques aux EU, etc.), je le vois bien à 1.000 $ l'once et certains analystes spécialisés dans l'or le projettent à 2.0000 $ l'once dan un avenir relativement proche.

Alors, si vous en avez l'occasion, achetez de l'or.

A mon avis, pas de l'or-papier (actions de mines d'or, etc.), mais de l'or-métal (vive le lingot ! mais aussi les Napoléon et autres pièces de monnaie, y compris étrangères).

C'est certainement un conseil étonnant à une époque dite de «dématérialisation des biens financiers» comme les actions, les obligations et, raison de plus, les produits dérivés, mais c'st un conseil de sécurité !

Guy Poursin
Postmaster du site
http://www.succes-bourse.com



Source : Contenu Gratuit / Bourse





Nbre Lectures : 24450     Nbre Mots Appx. : 595     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
Comment gagner en Bourse Par : Guy Poursin
La Bourse n'est intéressante, forcément, que si on y gagne de l'argent. Il y a fort longtemps, une cinquantaine d'années, il suffisait d'acheter par exemple, des actions d’Air Liquide et de la Société des Bains de Mer, au hasard et de s'endormir dessus pour avoir des dividendes et une jolie plus-value en les revendant au bout de trente ans, voire plus. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

Tout savoir sur le trading des options binaires Par : Geoffrey Dupuis
Avec le développement de l’Internet, de nouvelles possibilités voient le jour pour rendre le monde des placements financiers accessible au plus grand nombre.

Sept «trucs» pour investir et gagner en Bourse. Par : Guy Poursin
Investir et gagner en Bourse n'est pas si compliqué qu'on le croit généralement. Le plus souvent, il suffit de connaître quelques «trucs». Les principaux vous sont exposés ci-dessous.

Pour Gagner 61% en 1 jour de Bourse. Par : Pedro Calvete
Comment Gagner facilement 61% en 1 jour de Bourse ou de Forex sans rien y connaître.