Le Prélèvement Libératoire : Pour les revenus fixes mais à quelles conditions ?

Par: Jean-Marie Noguier

Le prélèvement libératoire est un prélèvement à la source de certains produits financiers à revenu fixe.

Le Prélèvement Libératoire : Pour les revenus fixes mais à quelles conditions ?

Le prélèvement libératoire est un prélèvement à la source de certains produits financiers à revenu fixe. Jusqu’en 2004, le prélèvement libératoire était consacré aux produits de placement à revenu fixe. Depuis le 1er janvier 2005, le prélèvement libératoire s’étend sous conditions à certains produits comme ceux en provenance de la Communauté Européenne ou de l’Espace Economique Européen. Le montant de la totalité de ces produits soumis au prélèvement libératoire doit être porté sur la déclaration des impôts sur le revenu page 2, lignes EE et DH.

Le prélèvement libératoire est une option que vous devez choisir chaque année au plus tard au moment de l’encaissement pour les produits à revenu fixe suivants :

Les fonds d’Etat, les obligations, les titres participatifs et autres titres d’emprunt négociables émis par les collectivités publiques ou privées françaises, les sommes versées sur les fonds salariaux, les bons de caisse émis par les banques, les cautionnements et comptes courants, les bons de capitalisation et assimilés, les primes de remboursement afférentes à des bons ou obligations émis en France à partir du 1er juin 1985, les billets de trésorerie, les certificats de dépôt, les bons des institutions financières spécialisées et bons de Trésor en compte courant et les bons des sociétés financières. A savoir que ces produits ne doivent pas être pris en compte pour la détermination du bénéfice imposable d’une entreprise industrielle, commerciale ou d’une profession non commerciale.

Le prélèvement libératoire est une option. Vous devez la demander auprès de l’organisme bancaire qui gère vos capitaux mobiliers.

Dans certains cas, le prélèvement libératoire est appliqué d’office. Il s’agit des produits comme les bons du Trésor, les bons d’épargne de la Banque Postale, les bons de la caisse nationale du Crédit Agricole, les bons à cinq ans de participation au développement du marché hypothécaire émis par le Crédit Foncier de France, les bons émis par les groupements régionaux d’épargne et de prévoyance et les versements en compte sur livrets. Mais vous gardez toujours la possibilité de supprimer le prélèvement libératoire et de choisir l’imposition sur le revenu classique.

Il faut savoir que les contribuables imposées dans la tranche de 14%, c’est-à-dire un revenu imposable inférieur à 24872 euros pour un célibataire ( y compris les revenus de l’épargne ), ont intérêt à renoncer au prélèvement libératoire.

Le prélèvement libératoire de 27% est un choix. Vous pouvez chaque année changer de régime en cas d’évolution de votre revenu global et inclure vos produits d’épargne dans vos revenus imposables.

La déclaration d'impôts et le prélèvement libératoire sur le site:
http://www.aide-declaration.com/prelevement-liberatoire/index.html



Source : Contenu Gratuit / Impôts





Nbre Lectures : 11108     Nbre Mots Appx. : 431     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
La déclaration des revenus fonciers : Comment remplir la 2044 ? Par : Jean-Marie Noguier
C'est la déclaration sur laquelle vous devez indiquer vos revenus fonciers et reporter vos revenus de parts de SCI. Remarque: si vos revenus n'excèdent pas 15000 euros, vous êtes au régime du micro-foncier et ne remplissez pas cette déclaration.

Impôts sur le revenu : Nouveautés pour les revenus 2008. Par : Jean-Marie Noguier
Plusieurs lois déterminent les nouvelles dispositions fiscales pour l’impôt sur le revenu 2008. La loi de finances pour 2009 du 27 décembre 2008, la loi du « pouvoir d’achat « du 8 février 2008, la loi de finances rectificative du 30 décembre 2008, la loi de modernisation de l’économie ( LME ) du 4 août 2008 et la loi sur la démocratie sociale et réforme du temps de travail du 20 août 2008.

Aide à la déclaration d'impôts Par : Jean-Marie Noguier
Voici une aide à la déclaration d'impôts, afin de vous éviter de commettre des erreurs et de faire des oublis. Défiscalisez grâce aux lois De Robien et Borloo.

Déclarer les Impôts sur le Revenu : Qui doit remplir la Déclaration des Impôts Par : Jean-Marie Noguier
Chaque année c’est la même histoire, il faut remplir sa déclaration des impôts sur le revenu. Tâche fastidieuse pour la plupart d’entre nous, un calvaire même pour certains, la déclaration des impôts est néanmoins obligatoire.