Plan d’Epargne en Actions ( PEA ) : le risque est fort mais la fiscalité avantageuse.

Par: Jean-Marie Noguier

Le plan d’épargne en actions permet à l’épargnant de se constituer une épargne en actions défiscalisée sur cinq ans. La fiscalité d’un plan d’épargne en actions dépend de la date à laquelle vous décidez de retirer de l’argent de ce plan.

Plan d’Epargne en Actions ( PEA ) : le risque est fort mais la fiscalité avantageuse.

Le plan d’épargne en actions permet à l’épargnant de se constituer une épargne en actions défiscalisée sur cinq ans. Il peut prolonger la durés jusqu’à huit ans à condition de réaliser une rente viagère. Les actions d’un PEA doivent concerner au moins à 75% des actions émises par des sociétés qui siègent dans l’Union Européenne. Chaque contribuable français et déclarant ses revenus en France peut posséder un PEA et un seul. Le PEA est plafonné à 132000 euros et peut-être contracté auprès d’une banque ou d’une assurance.

Le capital d’un Plan d’Epargne en Actions n’est pas garanti. Par contre il est fréquent de voir des banques ou des compagnies d’assurances proposer des PEA dont les actions sont composées essentiellement de fonds garantis ou de SICAV monétaires.

L’argent investi dans un plan d’épargne en actions est toujours disponible. Mais sauf cas obligatoire, il est nécessaire de garder le PEA au moins cinq ans pour bénéficier de l’avantage fiscal. Si c’est possible, mieux vaut attendre huit ans avant de retirer l’argent car dans ce cas, le PEA sera définitivement fermé.

Le taux de rémunération d’un plan d’épargne en actions rapporte autant que les actions elles-mêmes.

La fiscalité d’un plan d’épargne en actions dépend de la date à laquelle vous décidez de retirer de l’argent de ce plan. Si vous retirez de l’argent, plus de 15000 euros, avant deux ans d’existence du plan, l’imposition sera de 33,50% ( prélèvements sociaux inclus ). Dans le même cas mais entre deux et cinq ans, l’impôt sera de 27%. Toute plus-value au-delà de cinq ans est exonérée d’impôt, mais pas de prélèvements sociaux, qui sont calculés année après année au taux en vigueur. En cas de moins-value et si vous décidez de tout vendre après cinq ans, il est possible de retrancher cette moins-value d’autres gains boursiers.
Les dividendes d’un plan d’épargne en actions donnent droit à un crédit d’impôt annuel égal à 50% de leur montant et plafonné à 115 euros pour une personne seule et le double pour un couple.

Le plan d’épargne en actions souscrit auprès d’une compagnie d’assurances offre plus de sécurité dans la mesure où les investissements se réalisent sur des fonds et non sur des titres. Dans ce cas, l’ISF ( Impôt de Solidarité sur la Fortune ), apporte un avantage fiscal supplémentaire puisque les plus-values et les dividendes du PEA peuvent être exclus de l’impôt.

Source: http://www.les-assureurs.net



Source : Contenu Gratuit / Bourse





Nbre Lectures : 10819     Nbre Mots Appx. : 408     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
Bourse en ligne : comment choisir son courtier. Par : Michael Revault
Quelques conseils pour débuter en bourse.

Hedge Funds Par : Mahdi Stambouli
Fonds spéculatifs permettant leviers...

Comment gagner en Bourse Par : Guy Poursin
La Bourse n'est intéressante, forcément, que si on y gagne de l'argent. Il y a fort longtemps, une cinquantaine d'années, il suffisait d'acheter par exemple, des actions d’Air Liquide et de la Société des Bains de Mer, au hasard et de s'endormir dessus pour avoir des dividendes et une jolie plus-value en les revendant au bout de trente ans, voire plus. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

Alors le dollar, il va faire quoi ? Par : Guy Poursin
Le dollar baisse depuis longtemps par rapport à l'euro. Cette baisse semble devoir durer un bon moment. Dans le court/moyen terme, la devise américaine connaîtra-t-elle un rebond ? C'est là qu'est toute la question.