Le Compte Courant Rémunéré : faible rémunération et fiscalité peu favorable.

Par: Jean-Marie Noguier

Les banques proposent le compte courant rémunéré depuis mars 2005. L’argent place sur un compte courant rémunéré est garanti sans perte.

Le Compte Courant Rémunéré : faible rémunération et fiscalité peu favorable.

Les banques proposent le compte courant rémunéré depuis mars 2005. Son fonctionnement est identique aux autres comptes bancaires et est soumis aux mêmes règles. On peut associer à ce compte un chéquier, une carte bancaire et des prélèvements et en cas de solde négatif, des agios seront prélevés au titulaire du compte courant rémunéré.

L’argent place sur un compte courant rémunéré est garanti sans perte, sauf faillite de la banque. Dans ce cas, la garantie légale des dépôts vous couvre jusqu’à hauteur de 70000 euros, tous comptes confondus. Attention toutefois si votre compte courant rémunéré est ouvert dans une banque dont la France n’est qu’une succursale, l’argent présent sur ce compte dépendra du pays du siège social de la banque.

Vous pouvez retirer de l’argent de votre compte courant rémunéré quand vous le désirez et en utilisant le moyen qu’il vous convient : retrait en espèces, chèque ou virement. Les dépôts d’argent sont aussi libres et aisés à réaliser. La seule contrainte est ce que le banquier appelle la « date de valeur ». Si vous placez de l’argent sur votre compte, il ne sera disponible que deux à trois jours plus tard.

La rémunération d’un compte courant rémunéré est assez faible. En plus elle n’intéresse que peu de monde dans la mesure où le taux, compris entre 0,5 et 1% nécessite de gros placements d’argent pour obtenir des intérêts intéressants. Ces intérêts ne sont d’ailleurs versés qu’à partir d’un certain seuil fixé par la banque.

Les intérêts d’un compte courant rémunéré sont soumis à l’impôt sur le revenu. Vous devez les indiquer lors de la déclaration des revenus et vous serez imposé selon votre barème fiscal traditionnel. Par contre, si vous optez pour le prélèvement libératoire forfaitaire de 16%, auquel s’ajoute les 11% de prélèvements sociaux, l’organisme bancaire retiendra 27% sur le montant des intérêts avant de les créditer sur votre compte courant rémunéré. Ces prélèvements sociaux sont payables en novembre de chaque année après réception d’un avis d’imposition spécial.

Enfin, sachez que vous pouvez déduire les agios éventuels relatifs à votre compte courant rémunéré.

Les placements financiers sur le site: http://www.les-assureurs.net



Source : Contenu Gratuit / Finances Personnelles





Nbre Lectures : 11872     Nbre Mots Appx. : 357     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
Aujourd’hui achetez de l’Or… Par : Eddy Huguenin
N’attendez plus pour protéger votre épargne, achetez de l’or, c’est encore le moment. Certains gestionnaires pensent que celui-ci pourra monter jusqu’à plus de 2000 $ voire 5000 $ d’ici quelques années?...

Pourquoi une SCPI Malraux... Par : Muriel Trenquier
La SCPI Malraux permet d’investir dans des immeubles éligibles à la loi Malraux, sélectionnés pour leur qualité architecturale, leur potentiel de valorisation et leur situation privilégiée au cœur historique d’une ville.

Devriez-vous consolider vos dettes? Par : Adriana Notton
La situation économique actuelle fait en sorte que plusieurs individus se retrouvent avec davantage de paiements, à tous les mois, qu’il y a d’argent pour les payer. Une solution pour régler ce problème consiste à consolider ses dettes. Mais, est-ce une bonne idée?

Un placement qui rapporte beaucoup, sans risque ! Est-ce possible ? Par : Lucie Castel
Gérer son argent, que l'on possède une belle somme ou que l'on en manque, est toujours une question délicate et prégnante tant nos décisions sur ce sujet impactent sur notre vie et celle de nos proches. D'une façon générale, en matière de placement financier, on ne peut que constater que la possibilité de gains va de paire avec le risque de perte. Alors comment choisir ?