ArKadia.com: le marché immobilier des stations de ski dans les Alpes en surchauffe.

Par: ArKadia SA

Sur le marché immobilier des stations de ski dans les Alpes, on constate une forte intensification de la demande d'investissements, particulièrement en France.

Sur le marché immobilier des stations de ski dans les Alpes, on constate une forte intensification de la demande d'investissements, particulièrement en France.

Pendant la saison 2012/2013 on a enregistré les chutes de neige de record et une activité touristique intense dans les stations de ski dans les Alpes. Cela devrait rapidement entraîner une augmentation de la demande immobilière.

Selon le rapport de Savills (agence immobilière internationale) et Alpine Homes (entreprise de BTP), les prix du logement alpin montrent les signes de croissance, pendant que le stock des biens disponibles est réduit.

Selon Jeremy Rollason, directeur d’Alpine Homes, «le nouvel an a apporté beaucoup de neige et de nouveaux acheteurs. Au début de l’année 2012 et pendant la saison de ski passée, nous parlions d’un « effet janvier ». L'indice FTSE 100 (l’indice boursier le plus largement utilisé de tous les indices proposés par le FTSE Group) a augmenté de 5,5 % en janvier. Les marchés ont atteint leur apogée en janvier, ils ont suivi l’évolution des bénéfices».

Il a expliqué que l’augmentation de l'indice FTSE 100 de 4,4 % en 2012 a impulsé des changements positifs. Alpine Homes a attiré notre attention sur l'existence d’une corrélation sur le marché immobilier de ski. 2012 est devenue l'année réussie pour le marché immobilier de ski.

On sait que les volumes des ventes d’Alpine Homes ont augmenté de 30 % pendant l'année précédente. En automne 2012, Alpine Homes a étudié l’augmentation des prix sur le marché immobilier. Dans les études, on a étudié les changements sur les marchés de 26 stations de ski autrichiens, français et suisses. L'étude a montré que pendant l'année précédente dans 72 % des cas, les prix sont stables ou ont augmenté.

Après la saison modeste 2011/2012, la neige et les skieurs sont revenus dans les Alpes. Les opérateurs touristiques et les propriétaires des hôtels ont vu leur taux de remplissage s’améliorer.
L'activité des acheteurs a considérablement augmenté. En janvier, 4 marchés ont été conclus en Autriche (les stations de ski Zell am See et Turracher Höhe) et en Suisse (le groupe des stations The Four Valleys). Les prix varient de 330000 € en Autriche à 1600000 € en Suisse.

Cependant, les acheteurs ont aussi manifesté leur activité dans une autre catégorie : celle où les prix varient de 4000000 € à 12000000 €. Il y a cependant toujours un manque d’acheteurs pour des biens immobilier qui coûtent plus de 12000000 €.

Selon Jeremy Rollason, l'intérêt des acheteurs a augmenté. La demande immobilière dans les stations alpines de ski a augmenté de 33 % en comparaison de la saison passée. La neige a aidé à attirer plus de touristes, ce qui, à son tour, a porté le marché immobilier.

Le directeur d’Alpine Homes a expliqué que l'activité des acheteurs et le volume des ventes ne sont pas toujours provoqués par la baisse des prix. Plusieurs vendeurs restent encore dans l’esprit d'avant-crise. Ils doivent comprendre que les prix immobiliers sont tombés à la période de 2008 à 2010, puis qu’ils se sont stabilisés en 2011, et seulement dans certains cas, ils ont commencé à augmenter à nouveau.

Chacune personne qui a décidé de vendre l’immobilier ancien, doit comprendre, que le prix doit être plus bas de 20 %, que le prix d’un bien neuf équivalent. L'immobilier âgé de 10 à 15 ans peut vieillir et avoir besoin de réparation, particulièrement si il a été loué. En général, les acheteurs du marché immobilier ancien ne souhaitent pas s'occuper de la réparation de la propriété à l'étranger.

En Suisse, le 1 janvier 2013, un nouveau projet de loi est entré en vigueur admettant la différence de 20 % entre les prix d’un logement ancien et neuf. Ce projet de loi est devenu une bonne nouvelle pour les propriétaires du logement ancien, mais il a déçu les représentants des compagnies de construction suisses (leur activité fait plus de 5 % du PIB).

Cependant l'espoir existe, puisque certains cantons de la Suisse, y compris les territoires Valais et Vaud, permettent aux citoyens de revendre la propriété aux étrangers seulement 5 ans après leur achat.

La question sous-jacente est celle la devise monétaire. Rollason a expliqué qu'une faible livre peut aider à la restitution de l'économie britannique, mais que cela n'est évidemment pas salué par les acheteurs de l'immobilier étranger.

Le directeur d’Alpine Homes a ajouté que le financement dans l'Euro zone, ainsi qu'en Suisse, restent accessibles et possibles. Les taux des crédits en Suisse restent les plus bas dans toute l'Europe.

http://www.arkadia.com/fra/immobilier/

Source : Contenu Gratuit / Immobilier





Nbre Lectures : 735     Nbre Mots Appx. : 735     Voir d'autres articles du même Auteur

Vous êtes autorisé à reproduire cet article sur votre site,
votre newsletter ou votre blog à condition de respecter
les 'Termes et conditions' de Contenu-Gratuit.com et
de maintenir les liens cliquables .




Lire Aussi:
Les maisons de Djerba : un style architectural traditionnel Par : Gérard Paumier
Avec un style et une forme particuliers, les maisons de Djerba sont typiquement traditionnelles. Le point sur leurs caractéristiques.

Les commodes à langer Par : Grégory Briche
Les commodes à langer

Bien vendre avec ORPI Par : Jean Claude Portier
Comment bien vendre,vite et au prix votre bien immobilier?

Immobilier « Borloo ancien » : abattement fiscal très intéressant ! Par : Jean-Marie Noguier
L’immobilier Borloo ancien concerne les locations nues dans l’ancien. Après un contrat obligatoire avec l’ANAH ( Agence Nationale de l’Habitat ) dans lequel vous devez respecter les ressources des locataires, vous obtiendrez une déduction fiscale...